ReMeD est une association de solidarité internationale qui oeuvre pour un meillleur accès à des médicaments de qualité dans les pays en développement.

Marché illicite

Les médicaments de la rue à Niamey : modalités de vente et de contrôle de qualité de quelques médicaments anti-infectieux

Idrissa HAMANI ABDOU – Thèse – 2005 

Le marché parallèle de la vente des médicaments s’est développé durant les dernières décennies dans les pays en voie de développement, dont le Niger.  La commercialisation de médicaments hors du circuit officiel des pharmacies est une source potentielle de risques pour la santé publique.

Ce travail a été encadré par le Centre de Recherche Médicale et Sanitaire (CERMES, Niamey) et réalisé en collaboration avec le Laboratoire National de Santé Publique et d’Expertise (LANSPEX,
Niamey). Il s’inscrivait dans le cadre d’une étude multicentrique associant également les instituts Pasteur du Sénégal et du Cameroun.

Il documente la vente des médicaments, en particulier les anti-infectieux, dans les rues de Niamey.

Les données recueillies permettent une meilleure perception du problème posé par la commercialisation informelle des médicaments anti-infectieux.
Il a pour objectifs :
– d’établir un profil des vendeurs : caractéristiques sociodémographiques, formation,
connaissances
– de dresser l’inventaire des produits distribués
– de décrire les modalités de la délivrance des produits au client
– de contrôler la qualité physico-chimique d’un certain nombre d’échantillons d’antiinfectieux
achetés dans la rue.