ReMeD est une association de solidarité internationale qui oeuvre pour un meillleur accès à des médicaments de qualité dans les pays en développement.

Projets

Projet « Pharmaciens d’officine et Lutte contre le paludisme ». PALU-PO

Coordonné par ReMeD, le projet Paludisme et Pharmaciens d’officine (Palu-PO), financé par l’Initiative 5%, vise à contribuer à l’augmentation de l’impact des programmes nationaux de lutte contre le paludisme (PNLP) par la participation effective des pharmaciens d’officine au Bénin, au Burkina Faso et au Mali.

carte-pays-projet-palu-po

Financement : Canal 2 Initiative 5% – Appel à projets

Durée : 3 ans

Montant : 720 000 €

Date d’octroi : 01/01/2014

Projet en cours.

CONTEXTE

Avec des taux de croissance économique non négligeables en Afrique ces dernières années, une classe moyenne se développe dans de nombreux pays. Lorsqu’elle est confrontée au paludisme, celle-ci ne recoure généralement pas aux structures publiques pour se soigner, mais fréquente les officines, majoritairement en secteur urbain. Paradoxalement les programmes nationaux de lutte contre le paludisme, soutenus par le Fonds mondial et autres instances internationales, mobilisent essentiellement le secteur public et assimilé. Les agents du secteur privé ne sont donc ni formés ni suivis par les programmes. Les pharmaciens d’officine jouent cependant un rôle important dans la lutte contre le paludisme notamment par leur contribution à l’éducation sanitaire des clients, la dispensation des médicaments antipaludiques et les conseils de prévention et d’utilisation des moustiquaires imprégnées et des TDR.

OBJECTIFS

Coordonné par ReMeD, le projet Paludisme et Pharmaciens d’officine (Palu-PO), financé par l’Initiative 5%, a démarré en janvier 2014. Il vise à contribuer à l’augmentation de l’impact des programmes nationaux de lutte contre le paludisme (PNLP) par la participation effective des pharmaciens d’officine au Bénin, au Burkina Faso et au Mali. Le projet cherche ainsi à préparer le secteur privé de distribution et de dispensation des médicaments à un usage rationnel des combinaisons thérapeutiques à base d'artémisinine (CTA) en lien avec les PNLP et à recueillir des données permettant d’évaluer la prise en charge quotidienne du paludisme en officine.

PARTENARIATS

Le projet repose dans les trois pays sur un solide partenariat entre les centres d’information pharmaco-thérapeutique, des associations locales de pharmaciens et les Ordres nationaux de pharmaciens qui travaillent en étroite collaboration avec les PNLP. Le projet implique plus de 540 pharmaciens situés principalement dans les capitales.

Partenaires nationaux

  • Ordres nationaux des pharmaciens
  • ONG : PHARMACTION (Bénin et Burkina Faso), APSAN (Mali)
  • Centres d’information pharmaceutiques (CIP) : CIP Bénin, CIP Mali, Cedim Burkina Faso

Bénéficiaires directs

  • Pharmaciens d’officine et personnel auxiliaire (en milieu urbain)
  • PNLP
  • Centrales d’achat et grossistes

Bénéficiaires indirects

  • Populations clientes des officines intégrées dans le projet, population principalement urbaine
  • Pharmaciens d’officine en dehors des capitales

FORMATIONS ET ENQUETES SUR LE TERRAIN 

Le projet s’articule autour de la formation des pharmaciens d’officine, d’enquêtes dans les officines auprès des professionnels et des patients et d’ateliers de restitution qui mobilisent les partenaires, l’ensemble des pharmaciens d’officine et les autorités de santé.

Dans chacun des pays :

  • Un état des lieux des connaissances et des attitudes des pharmaciens dans la prise en charge du paludisme a été réalisé en 2014.
  • En juin 2014, plus de 80% des pharmaciens d’officine ont participé à des ateliers de formation sur les directives des Programmes nationaux de lutte contre le paludisme (PNLP) au cours desquels ils ont formulé une série de recommandations afin d’améliorer leurs pratiques.
  • Des registres de notification des cas de dispensation d’antipaludiques avec ou sans ordonnance ont été distribués dans toutes les officines.
  • Des enquêtes sont réalisées régulièrement depuis décembre 2014 afin d’assurer un suivi de l’adhésion des pharmaciens aux directives du PNLP et de mettre en lumière les données disponibles en matière de paludisme.
  • Les premiers résultats des enquêtes de suivi ont été présentés à mi-parcours lors d’ateliers de restitution qui se sont tenus d’octobre à décembre 2015.
  • Les enquêtes de suivi se sont achevées en juin 2016 et les résultats feront l’objet d’analyse et de publications.